Aps-Est-Infos
http://localhost/aps-ouest/spip.php?article14919
LA CONTRIBUTION INTELLECTUELLE DE MOULOUD KACEM NAIT BELKACEM
dimanche, 19 mai 2013
/ bouchama

ALGER - Des intellectuels et chercheurs ont insisté, dimanche à Alger, sur les divers aspects de la vie du penseur Mouloud Kacem Naît Belkacem et sa précieuse contribution dans les domaines religieux, intellectuel et linguistique.

Lors d’un séminaire national sur le penseur algérien Mouloud Kacem Naît Belkacem, Cheikh Mohamed Cherif Kaherm a salué la forte personnalité de celui-ci, rappelant qu’"il était dévoué à sa patrie".

Il a appelé, à ce propos, à inclure les œuvres de cet érudit dans les programmes d’enseignement en Algérie afin d’en faire "une référence pour les générations à venir", soulignant que le défunt se distinguait par sa "modération et ne reniait jamais son amazighité tout en clamant son amour pour la langue arabe".

De son côté, le président du Haut conseil islamique (HCI), Cheikh Bouamrane, a indiqué que Mouloud Kacem qui était "un homme de grande culture" qui maîtrisait plusieurs langues, appelant à faire connaître cette personnalité et sa précieuse contribution à l’enrichissement de la culture et de la pensée algériennes".

D’autre part, le président de la Fondation Mouloud Kacem Naît Belkacem, Mohamed Seghir Belaâlam, a relevé que l’activité et la pensée du défunt portait sur "le mouvement national et la réforme", mettant l’accent sur "son attachement et son amour pour l’Algérie".

Il a remémoré, à cette occasion, des souvenirs avec Mouloud Kacem notamment ceux liés à la "révolution" enclenchée au ministère de l’enseignement originel et des affaires religieuses à travers les rencontres et colloques sur la pensée islamique et la revue "Al Assala".

Mouloud Kacem Naît Belkacem est né le 6 janvier 1927 au village Belaâyane à Akbou (Béjaïa) où il apprit la langue arabe et le Coran à la Zaouïa Tamaghza pour rejoindre ensuite les bancs de l’école primaire et apprendre le français.

En 1946, il fréquenta l’université al Zeitouna en Tunisie et se consacra aux études et à la politique à la fois jusquÆà ce qu’il décrocha son diplôme universitaire en 1949.

De 1954 à 1956, le défunt milita au sein du Front de libération nationale (FLN) à Paris outre des tournées qui l’ont menées dans plusieurs pays européens (Allemagne, Suède, Suisse) en tant qu’étudiant et défenseur de la cause algérienne.

Au lendemain de l’indépendance, le penseur Mouloud Kacem Naît Belkacem a occupé plusieurs postes scientifique et politique dont chef de département des pays arabes au ministère des Affaires étrangères en 1964 et ministre de l’enseignement originel et affaires religieuses de 1970 à 1977.

Mouloud Kacem est décédé le 27 août 1992 laissant un nombre considérable d’ouvrages et contributions intellectuelles.