Accueil SOCIETE EDUCATION-FORMATION LA CRISE FINANCIERE ACTUELLE, UNE OCCASION DE SE (...)
EDUCATION-FORMATION

LA CRISE FINANCIERE ACTUELLE, UNE OCCASION DE SE DIRIGER VERS UNE ECONOMIE PLUS DYNAMIQUE

30/09 15h42

CONSTANTINE - La crise financière actuelle que traverse l’Algérie représente une "occasion idoine" de se diriger vers une économie plus dynamique, reposant essentiellement sur les secteurs créateurs de richesses et d’emplois, a affirmé mercredi à Constantine, Azzeddine Bentorki, enseignant à la Faculté des sciences économiques de l’université "Abdelhamid Mehri" (Constantine 2).

Cette crise financière constituera "un tremplin pour libérer les initiatives économiques, notamment dans le secteur du tourisme en vue de réaliser des structures de relaxation et de de détente qui soient en adéquation avec les normes internationales, et ce, au service de l’économie nationale’’, a expliqué M. Bentorki, lors de son intervention à l’occasion de la Journée mondiale du tourisme, coïncidant avec le 27 septembre de chaque année.

S’exprimant dans la salle des conférences de la maison de la culture "Malek Haddad", il a cité, à cet effet, en exemple, plusieurs pays ayant accompli un "saut qualitatif" dans le domaine touristique en vue d’attirer les touristes, à l’instar de la Chine qui occupe la cinquième place mondiale en la matière.

Considérant que "les économies des pays développés sont orientées vers le secteur des services", l’intervenant a affirmé que le tourisme s’inscrit dans ce volet, d’autant que, selon lui, "l’Algérie dispose de formidables potentialités touristiques qui la rendent éligible à devenir un pôle touristique par excellence avec des répercussions positives sur les autres secteurs, et en faisant engranger des dividendes pour peu qu’on y prête de l’intérêt".

L’enseignant universitaire a également profité de cette occasion pour insister sur l’importance de la formation qui garantit "la continuité, évoquant, à ce propos, la décision de la Faculté des sciences économiques de l’université "Abdelhamid Mehri" d’instaurer un "master dans le tourisme et l’ hôtellerie", en sus de la possibilité d’élargir cette spécialité au doctorat, afin que les diplômés de cette spécialité puissent administrer à l’avenir des structures hôtelières.

De son côté, Laid Benghadfa, chef de service à la direction de la formation et de l’enseignement professionnels de Constantine, a abordé les offres de formations proposées par la direction locale du secteur, dans la filière du tourisme et de l’hôtellerie, faisant savoir que les stagiaires ont eu droit à 23 spécialités dans différents paliers, comme la pâtisserie, la boulangerie, ou encore comme guide touristique, et ce, en plus de 8 spécialités qualifiantes.

Dans ce contexte, il a ajouté que "le nombre global des stagiaires dans cette filière a atteint 935 répartis entre l’enseignement résidentiel et professionnel", notant que le secteur va être soutenu par "la création d’un institut national spécialisé dans le tourisme et l’hôtellerie, en cours de réalisation dans la daïra de Zighoud Youcef", ce qui renforcera, a-t-il dit, les capacités du secteur en vue d’accueillir un plus grand nombre de stagiaires pour accompagner les futures structures hôtelières. Le conférencier a aussi rappelé l’accord conclu entre la direction locale de la formation et de l’enseignement professionnels et celle du tourisme et de l’artisanat afin de développer une relation durable entre les deux parties, notamment dans les domaines de la professionnalisation, la formation et le recyclage.

Outre la participation des représentants de l’Office local du tourisme, l’Agence nationale du développement de de l’investissement (ANDI) ainsi que le bureau local de Confédération algérienne du patronat (CAP), cette journée a été également marquée par un débat auquel ont assisté des professionnels du secteur du tourisme en vue d’exprimer leurs préoccupations.

A noter que le hall de la maison de la culture "Malek Haddad accueille" un salon au sein duquel participent différentes agences de voyage et de tourisme activant à travers le territoire de la wilaya de Constantine, en plus d’une exposition locale de produits de l’artisanat traditionnel avec la présence de 3 artisans constantinois.

Un salon national de l’artisanat traditionnel est, par ailleurs, organisé à la place du 1er novembre (ex-La Brèche) du centre-ville avec la participation de 36 artisans issus de Constantine, Mila, Skikda, Jijel, Batna, M’sila et Tizi-Ouzou, dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale du tourisme, en coordination avec la Direction locale du tourisme de Constantine et le Club des opérateurs de tourisme (COT).

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • SKIKDA : LE FRONT EL MOUSTAKBEL APPELLE A "’MORALISER" L’ACTION POLITIQUE...Lire la suite
  • O.BOUAGHI : TROIS MORTS DANS UN ACCIDENT DE LA ROUTE ...Lire la suite
  • BATNA : SAISIE DE 207 PIECES DE MONNAIE ROMAINE ...Lire la suite
  • M’SILA : UN VOLUME SUPPLEMENTAIRE DE 10 LITRES PAR SECONDE ...Lire la suite
  • SOUK AHRAS : ARRESTATION D’UN RECEVEUR DU BUREAU DE POSTE soupconne de detournement...Lire la suite
VIDEO