Accueil ACTUALITES NATIONALES MARCHE DE LA FIDELITE CONTRE L’OUBLI A SETIF
NATIONALES

MARCHE DE LA FIDELITE CONTRE L’OUBLI A SETIF

16/05 15h48

SETIF - Une foule imposante de sétifiens a pris part lundi matin, contre l’oubli, à la marche de la fidélité pour rappeler la marche du sang d’un certain mardi 8 mai 1945.

Pour les descendants de ceux qui ont manifesté pacifiquement, il y a 72 ans pour la liberté, la mémoire demeure intacte sur ces massacres qui débutèrent contre ces manifestants et se poursuivirent jusqu’à faire près de 45.000 victimes et qui ont ouvert la voie vers la Révolution de novembre 1954.

Désormais une tradition annuelle, la marche de la fidélité s’est ébranlée presque au même moment que la marche ‘‘mère’’ avec la participation de centaines de citoyens, à leur tête les autorités locales et les moudjahidine.

Les organisateurs ont formé des carrés avec en tête les jeunes scouts musulmans, des représentants des corps constitués, la Gendarmerie et la Sûreté nationale, les services des Douanes, les services de la Protection civile en hommage à ceux qui ont marché un certain 8 mai 1945, sur le même itinéraire et ont été sauvagement réprimés.

Le groupe de scout portait une gerbe de fleur pour rappeler les événements sanglants qu’ont vécu les martyrs, Saâl Bouzid et ses compagnons.

Les marcheurs ont suivi le même parcours à partir de la mosquée Abi Dhar El Ghafari (ancienne mosquée de la gare ferroviaire) en passant par l’avenue 1er novembre, anciennement George Clemenceau puis la rue ‘‘8 mai 1945’’ où une halte a été observée devant la stèle commémorative érigée en hommage à la première victime de ces massacres Saâl Bouzid.

Pour Ahmed Djoudi, 53 ans, parmi les citoyens qui ont pris l’habitude de participer à la marche de la fidélité, ‘‘c’est un moment de grande émotion’’.

M. Djoudi a affirmé à l’APS que même s’il n’a pas vécu les massacres du 8 mai 1945, ‘‘ces événements ont bercé son enfance et les histoires des victimes innocentes réprimées dans une marche pacifique continuent d’alimenter la mémoire collective à Sétif et sa région’’.

Avant l’entame de la marche, les autorités locales, civiles et militaires accompagnées de moudjahidine, d’anciens walis de Sétif et de l’ambassadeur de la Palestine en Algérie, Louai Aissa se sont rendus au cimetière Sidi Saïd à la rue Bouaroua, au chef-lieu de wilaya, où ils se sont recueillis devant la stèle commémorative érigée à la mémoire des victimes du 8 mai 1945, ont lu la Fatiha et déposé une gerbe de fleurs.

Sur le site, le président de la fondation 8 mai 1945, Abdelhamid Selakdji a souligné que ‘‘ce cimetière englobe deux tombes collectives regroupant entre 21 et 23 martyrs’’.

Les festivités marquant la commémoration du 72ème anniversaire du 8 mai 1945, débutées dimanche dans la capitale des Hauts plateaux devront se poursuivre jusqu’au mardi à travers des plusieurs activités dont le festival de wilaya des olympiades avec la participation de 4500 athlètes.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • M’SILA : 2 ENFANTS MORTS ET 5 AUTRES BLESSES DANS UNE EXPLOSION A BOUSSAADA...Lire la suite
  • EL TARF : 2 VEHICULES RECHERCHES PAR INTERPOL RECUPERES...Lire la suite
  • EL TARF : LE CORPS SANS VIE D’UN BAIGNEUR DISPARU RETROUVE SUR UNE PLAGE D’EL KALA...Lire la suite
  • SETIF : 46 INCENDIES EN 48 HEURES...Lire la suite
  • SETIF : UN HOMME ET SA FILLE SE NOIENT DANS LES CASCADES D’OUED EL BARED...Lire la suite
VIDEO