Accueil CULTURE DE L’INGENIOSITE A LA GESTION DE L’ECONOMIE FAMILIALE
CULTURE

DE L’INGENIOSITE A LA GESTION DE L’ECONOMIE FAMILIALE

7/03 12h39

M’SILA - Ingénieuses dans le management de l’économie familiale, les femmes de la vaste steppe du Hodna mériteraient le titre de "ministres de l’économie" et non plus seulement de "ministres de l’Intérieur", tournure par laquelle beaucoup d’Algériens désignent, entre amis, leur épouse.

Les exemples sont légion : le lait de la traite matinale, par exemple, lorsqu’il n’est pas consommé par les membres de la famille, était invariablement mis de côté par les ménagères pour fermenter. Il est servi comme Rayeb (lait caillé) ou encore comme Leben (petit-lait) après son barattage dans une Chekwa (outre en peau de chèvre). Rien ne se perd, tout se transforme et sustente.

Du barattage, elles extraient le beurre transformé ensuite en fromage de ferme pour une consommation immédiate ou en D’hane (beurre salé), un autre produit qui peut se conserver sur de longues périodes avec, même, un usage "médicinal" pour le traitement des bronchites. Le lait caillé peut également être conservé plusieurs jours avant d’être séché pour donner la Klila qui entre dans la préparation de plusieurs plats traditionnels dont le couscous et El-Aïch.

- Erroub, une infusion de dattes très nutritive

Les femmes du Hodna excellent également dans la préparation d’Erroub, une sorte d’infusion de dattes hautement nutritive. Pour le préparer, elles font cuire à la vapeur les dattes qu’elles placent ensuite dans de l’eau bouillante jusqu’à obtention d’un liquide épais. Le tout est mis dans une étoffe poreuse pour en séparer le jus. Très riche en sucres naturels et autres substances nutritives provenant du fruit du palmier, Erroub est très apprécié au point d’être vendu (à Boussaâda, par exemple) à plus de 200 dinars le litre.

Le séchage des viandes, des légumes (la tomate notamment) et des abricots est l’une des autres techniques les plus répandues chez les femmes de la région.

En été, la tomate est incisée puis séchée avant d’être soit broyée ou stockée en l’état pour divers usages "hors saison", notamment en hiver durant lequel ce légume disparaissait jadis. Elles faisaient de même du piment et du surplus d’abricots (appelé fermé après sa transformation).

Le surplus de viande était aussi systématiquement salé et séché pour donner El Kedid (viande séchée), indispensable du côté de M’sila pour préparer différents plats chauds et piquants pour l’hiver.

- El aoula, et les familles sont prêtes pour l’hiver

La constitution d’El aoula, nom que l’on donne aux denrées que l’on stocke en prévision de la longue saison froide, reste également de mise dans les steppes du Hodna. Il s’agit surtout, pendant la belle saison, de rouler de grandes quantités de couscous et de Aïch dont on se délectera au coin du feu.

Pour les familles nombreuses, ces quantités étaient si importantes que la mère de famille devait se faire aider d’autres femmes mobilisées en une sorte de Touiza collective.

Les femmes des steppes pastorales du Hodna transformaient aussi, durant l’été, les toisons de laine tondues en fils dont elles se servaient pour tisser des couvertures, des tapis mais aussi des lougas (sorte de châle en laine), des burnous et des kachabias.

Pratiqué surtout durant la saison froide, le tissage d’une kachabia peut prendre jusqu’à un mois. C’est dire que la patience est aussi une vertu m’silie.

Contribuant énormément à la limitation des dépenses de leurs époux, les femmes préparaient aussi El Mermez et le Frik à partir d’épis d’orge et de blé récoltés encore verts par les hommes. Elles en assuraient également le concassage dans des meules en pierre appelées Tessireth.

Si les femmes de la wilaya de M’sila justifient, chaque jour que Dieu fait, le titre honorifique de "ministres de l’économie", le titre de "ministres de la débrouillardise" ne déparerait pas non plus, bien accroché sur leur louga.(APS)

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • SKIKDA : LE FRONT EL MOUSTAKBEL APPELLE A "’MORALISER" L’ACTION POLITIQUE...Lire la suite
  • O.BOUAGHI : TROIS MORTS DANS UN ACCIDENT DE LA ROUTE ...Lire la suite
  • BATNA : SAISIE DE 207 PIECES DE MONNAIE ROMAINE ...Lire la suite
  • M’SILA : UN VOLUME SUPPLEMENTAIRE DE 10 LITRES PAR SECONDE ...Lire la suite
  • SOUK AHRAS : ARRESTATION D’UN RECEVEUR DU BUREAU DE POSTE soupconne de detournement...Lire la suite
VIDEO